La méthode

Plusieurs mois avant que les répétitions du spectacle puissent prendre naissance, nous devons collecter notre matre textuelle. Pour ce faire, nous prenons un temps dinvestigation (immersion dans la ville, prise de contact avec les institutions, connaissance de lhistoire…), ce qui nous permet de rencontrer des gens liés à notre thème. Nous retranscrivons ensuite nos entretiens mot à mot, avec les erreurs de langage. Cette méthode nous donne un texte aussi précis quune partition de musique. La recherche dramaturgique peut prendre place avec le difficile travail de sélection des textes qui figureront dans le spectacle. Puis, nous revoyons chacune des personnes interviewées afin quelles valident nos choix, pour nous assurer que tout ce qui sera porté publiquement est en accord avec elle. Pendant toute la phase dinvestigation, nous alimentons un carnet de bord en ligne, sur notre page internet. Ainsi, le public peut suivre, en temps réel, nos découvertes ainsi que les différents documents (photos, vidéos, archives, notes de terrain) qui alimenteront la dramaturgie du spectacle final.


Loralité

Un texte retranscrit mot à mot a pour particularité tout à la fois de rendre compte et dimposer un phrasé propre à lui, quil nest pas habituel de rencontrer sur une sne de théâtre. La pene « en direct » dune personne confiant une expérience a un rythme singulier, propre au langage de tous les jours. Les bégaiements, les absences de mots, les hésitations, les penes interrompues par une anecdote, les temps que prend la personne perdue dans ses penes non dévoilées; tout cela donne une place à lauditeur, une place dinterprétation, dimagination.

Nous pensons quil doit y avoir un maniement de cette parole dans son interprétation orale afin de créer un décalage entre la personne interviewée et lacteur qui la transmet, car nous nimitons pas ces gens, nous donnons leur parole à être entendue par tous.

Lors de la représentation, cest ce sont les mémoires de ces gens qui soudain prennent toute leur importance car elles sexpriment ensemble au cœur dune même œuvre, présentée lors du spectacle.

Notre choix dinterpréter à lexactitude la parole qui nous a été donnée, en respectant les hésitations, les fautes de langage, les temps, produit alors « une poésie du bégaiement ». Cette langue rassemble les spectateurs car elle crée la sensation dune mémoire commune qui leur serait directement et intimement adrese. Ainsi toute personne peut à un moment donné se sentir acteur de lhistoire.


Extrait de texte retranscrit du spectacle Mais on devait quand même pointer

La perle cest la perfection naturelle
cest… /

cest lêtre

cest lêtre…. /

Moi si vous voulez lêtre plus bas dans léchelle de
de la cation
parce que heu…/ lhuitre heu… cest cest cest un mollusque mais qui ce la perfection parce que il ce une sphère il peut cer une sphère parce que cest cest le maximum de la…

/cest le maximum de la présentation divine cest cest cest pourquoi les les les…/ dans lunivers on a des mondes qui sont rondes…

/Cest
cest la
cest le tendre cest cest cest lestampe de dire
le plus simple ce le le.- Je trouve la perle cest le maximum de la perfection parce que la sphère cest léquidistance dun point faite par un mollusque.
Que on peut écraser quon ne mange même pas parce qu’il est pas bon la la…
/et et et ça cest…
/ ça cest cest cest la nature il peut…

Et et et et et détruire ça, pour moi cétait un sacrilège.

Cétait…
/Détruire ça, détruire un activité de ça, cest pour ça que je parle dhomicide. /